10 astuces pour réduire sa consommation de sel

réduire consommation sel

Le sel est l’un des macronutriments essentiels à notre corps. On le retrouve dans nos cellules, nos organes et dans tous les liquides composant celui-ci : salive, transpiration et le sang. Il permet la régulation du PH, maintient l’équilibre hydrique, régule la tension artérielle et participe au bon fonctionnement de certains organes. Les carences en sodium peuvent être graves, mais nous souffrons surtout à ce jour d’une surconsommation de sel.

Surconsommation de sel 

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) préconise une consommation quotidienne de 2g de sodium, soit 5g de sel. Selon une étude publiée par The British Medical, nous consommons plus de 2g de sodium par jour. De plus, elle indique qu’une réduction de la consommation de sel permettrait d’épargner plus de 6 millions de vies chaque année. Avons-nous la main un peu trop lourde sur la salière ? Hormis le fait que nous salons régulièrement nos plats, le sel se trouve aujourd’hui dans de nombreux produits industriels : plats préparés, sucreries…

Quels sont les effets d’une surconsommation ? 

La surconsommation de sel est responsable :

  • la rétention d’eau
  • l’hypertension artérielle
  • des problèmes cardiovasculaires
  • une insuffisance rénale
  • certains cancers

Motiver à réduire votre consommation de sel ? Voici 10 astuces à appliquer quotidiennement pour rester en bonne santé.

1- On ne sale pas pendant la cuisson

Nous avons souvent pour habitude de saler les plats pendant la cuisson. Cette méthode absorbe le sel à l’intérieur des aliments, ce qui fait que nous ne le sentons plus quand nous mangeons. Cela nous incite à saler davantage.

2- Pas de sel dans les marinades

Huile d’olive, ail, épices ou herbes aromatiques. Tous les ingrédients sont là pour donner du goût à vos préparations.

3- Les saveurs ne se trouvent pas que dans le sel

Ajouter diverses épices et herbes aromatiques à vos plats : curcuma, cumin, paprika, piment d’Espelette, persil, basilic, coriandre…
L’ail et l’oignon relèvent les aliments. Les graines broyées telles que le sésame (gomasio) sont une bonne alternative au sel.

4- On ne tente pas le diable

Exit la salière sur la table !

5- On diminue les apéritifs trop salés

On préférera le guacamole sur des toasts, des bâtonnets de légumes accompagnés de diverses sauces.

6- La charcuterie et le fromage c’est le mal ! 

Nombreux sont les amateurs de charcuterie et de fromages, mais ces produits sont bien trop riches en sel. On diminue sa consommation, et dans le meilleur des cas on les supprime.

7- On lit les étiquettes 

Le sel se cache dans de nombreux produits industriels, attention à la quantité de sodium !

8 – Eviter les plats préparés

Les industriels se donnent à coeur joie sur les quantités de sel, préférez le fait-maison.

9- Attention aux conserves de légumes

Le sel étant un très bon conservateur, on le retrouve très souvent dans les boîtes de conserve. Pensez à rincer vos aliments avant de les cuisiner pour enlever au maximum leur teneur en sodium. Chlorure de sodium = sel.

10- De l’eau pauvre en sodium

En effet, certaines eaux contiennent une certaine quantité de sodium. Pour indication, une eau qui contient plus de 200mg/L de sodium est trop riche en sel. En revanche, d’autres n’en possèdent seulement que 20mg/L et sont conseillées pour les personnes suivant un régime sans sel.

Un abus de sel peut être néfaste sur le long terme, tout comme le sucre. Il est important de le diminuer petit à petit. Pour vos enfants, il est conseillé de ne pas saler avant l’âge de 1 an et modérément jusqu’à 2 ans, pour ne pas encourager son appétence dès l’enfance.


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur Pinterest 😉 

réduire sa consommation de sel

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.